dimanche 8 mars 2009

Furie plocière dans le vieux Tours

Dans la nuit du 7 au 8 mars une fête devait avoir lieu place Plumereau...

Vers 22h un feu est allumé au centre de la Place. Cela déclenche alors un flot interrompu de charges policières.

Flash ball à bout-pourtant, lacrymos en grenade ou en spray, chiens au début... sans oublier la matraque. Certains ont compté jusqu'à 11 charges. L'air ne circulait plus, le gaz emplissait le quartier.
En réaction, des barricades se montent, des feux s'élevent, les bouteilles volent. Cette place est à nous et pas à eux. C'est à eux de partir, nous ne cèderont pas! Et nous n'avons pas cedé.
4h, les feux s'élévent rue de grand marché. La flicaille n'ose plus trop intervenir et se replit.

La nuit se calme, le quartier prend alors une atmosphère irrélle. Sol jonché de verres, vitres détruites, feux agonisant...

Ce n'était pas un rassemblement de gauchistes effrontés, mais juste de jeunes voulant profiter de leur espace. Le vieux Tours est à nous. Faut-il consommer pour être autorisé à faire la fête en ce lieu? Sans doute...

Cela est miraculeux qu'il n'y ai pas eu plus de blessés, voir même plus grave, vu la furie déployée en face.



Cessons de nous courber et réagissons enfin!

3 commentaires:

C.A.F. 37 a dit…

Cet article est un compte rendu tres rapide de ce qu'il s'est passé.

Il n'émane que d'un membre du collectif.

Mais l'urgence et la gravité de la situation exige une réaction.

Ravachol a dit…

Réaction sur Facebook :
http://www.facebook.com/group.php?gid=70626714615

Pierre a dit…

il est interdit de mettre le feu place plum' parce que c'est une place "historique". Ne me dites pas que vous en avez rien à foutre de votre héritage, autant se jeter tous du haut du pont de wilson.
Cependent, je n'étais pas là ce soir-là. Je n'approuve pas du tout des méthodes policières en ce moment. Des gens qui défendent un système qu'ils ne comprennent même pas ça me déprime! En même temps, les babosses qui ne savent même pas ce qu'ils revendiquent me les brisent aussi. Tous des stéréotypes! Vous voulez la liberté d'expression. Il faut d'abord utiliser une liberté qu'on ne vous a pas encore enlevé : la liberté de penser! "TOUS ENSEMBLE, OUAIS, OUAIS!" Ca me fait penser à la scène dans la vie de Brian des monty python... autant en rire...